premier partie NAAMAN premier PARTIE VANOPIE

covid 19

LA PRESSE

TENDANCEOUEST

https://www.tendanceouest.com/actualite-356109-caen-il-ecrit-une-chanson-sur-le-coronavirus-et-tourne-un-clip

Amos Bangura est un artiste originaire de Sierra Léone, habitant à Caen depuis une dizaine d'années. Il a écrit une chanson sur la situation inédite dans laquelle est plongé le monde depuis quelques mois, en raison du coronavirus. 

Publié le 17/03/2020 à 14h16 - Par Léa Quinio

Ville de Caen

Ville de caen

Twitter

https://twitter.com/CaenOfficiel/status/1252861236754014208?fbclid=IwAR26P6Yor9wTH2i8W_t1E2XfMf2Xdknk4K608ctWgh6cfB7BTO0qRJq2yNE

 

 

#ConfinementJour37 Bonjour #Caen ! Réveil en musique avec Mos-B, chanteur caennais originaire de la Sierra Leone, qui a écrit "Nous gagnerons" quelques jours avant le confinement. Un message plein d'espoir et de réconfort pour commencer la journée ! https://youtu.be/4jiPZjbhWyU

Amos Bangura a tourné son clip sur les hauteurs du Château de Caen. Il veut, par le biais de la musique, sensibiliser les populations loin de l'information. - captureecran 

Un habitant de Caen, Sierra-Léonais d'origine et chanteur-compositeur, s'est emparé de l'actualité pour créer un hymne au coronavirus. Il y a quinze jours, Amos Bangura a tourné un clip sur les remparts du Château de Caen et dans les rues de la ville. "Les messages des présidents à la télévision m'ont vraiment touché", explique de son nom d'artiste Amos-B. "Je n'ai pas de solution magique, mais j'ai voulu écrire une chanson pour donner de l'espoir." "Stay strong, we will win", peut-on écouter dans ses paroles. "Le monde est comme un village", ajoute-t-il. "Dans le troisième couplet, je parle de l'Afrique, mon pays d'origine, pour informer le peuple qui n'a pas forcément accès à la radio ou la télévision." En passant par la musique, Amos souhaite dédramatiser la situation. Et son clip va en ce sens. Il ne manque pas d'humour lorsqu'il faut saluer ses amis chez le coiffeur du quartier. Se serrer la main ou se faire la bise n'est pas autorisé, lui et ses copains imagent un "bonjour" avec les pieds. Si ça peut redonner un peu le sourire dans ce contexte inédit…

OUESTFRANCE

Coronavirus. « War against Corona », la chanson pleine d’espoir d’un Caennais